scientifiquement parlant

L’amour est fou, l’amour est aveugle, l’amour n’est pas pudeur , dit-on, il ne connait ni âge, ni couleur

Elle court la maladie d’amour dans le cœur des enfants de sept à soixante dix sept ans, assure Sardou, le fameux chanteur

Mais quelle est l’histoire de cet amour, comment expliquer ce lien surdimensionné qui lie les hommes et les femmes, est – il un leurre ?

Sûrement pas, l’amour en fait est un sentiment qui se définit scientifiquement par une alchimie vécue à deux, une sorte de romance moléculaire qui joint deux pensées, deux corps et deux cœurs

 Ce qui va suivre sera donc un cours de biochimie, pas de panique, il ne sera pas noté , je le promets, ce soir je mets de côté mon statut de professeur

En fait, le romantisme va faire défaut ce soir, la chimie sera la star de cet exposé , star majeure

Toute attirance incontrôlable est un réflexe involontaire qui met en action une sécrétion hormonale dont la cible est le cerveau, ce petit malin étant commandé par des molécules, les neurotransmetteurs

Une stimulation visuelle lorsqu’ elle est intense, induit la libération  de dopamine et de noradrénaline source d’extase et d’euphorie à la vue de l’amant, on qualifie ce sentiment d’amour fou, élèvateur

Une autre zone du cerveau se met en colère, elle éteint son activité, le raisonnement et l’analyse s’annulent, on dit alors que l’amour est aveugle

De plus, des phéromones ou substances volatiles stimulent les désirs sexuels, les débats amoureux s’intensifient, donc l’amour n’est pas pudeur

Je clôture la séance par ce qui suit, je me fiche pas mal de la chimie, pour moi l’amour est un moteur de vie, c’est un récit qui n’appartient qu’à ceux qui l’écrivent, c’est un roman qui soude deux cœurs

,

pour ses 64 ans

La valse du temps tourbillonne autour de ses 64 ans, une balade sur les aiguilles d’une montre à son poignet tiquetant Aujourd’ hui, elle la ...

des murmures interdits

Il y a bien de vies qu’on nourrit d’études et de sciences, il y a bien d’autres qu’on embellit d’écriture et de rêves de puissance T...

j’ ai les bleus

Trois mois déjà, exilée au centre d’une ville où bruit et tintamarre sont le pain quotidien A la vie citadine, je m’y suis adaptée, par o...

adolescence ratée

Dans les plis et les replis de mon adolescence, mes amours étaient quasi inexistants alors que ceux de mes copines étaient à leur apogée Avoir...

femme publique

Elle pose son rouge à lèvres, arrange son porte jarretelle, enfile une robe légère pour aller sillonner les rues du quartier Sur le trottoir ...

avec honte et regrets

Le tiers monde c’est nous, le jour où les phéniciens que nous sommes ont été qualifiés de misérables délinquants fanatiques corrompus, des a...