sannine , tu l’ as .

Elle a, ce tout petit supplément d’âme, cette petite  flamme
Elle a, dans ses yeux ce manteau de laves, cette puissante arme
Elle a, cette drôle de joie qui fait sentir étrangement bien, cette dame
Montagne, tu le sais bien, pour toi j’écris, madame
 
Bonté divine,  œuvre d’art, générosité qu’on acclame
Ta description superlative se fait sans sonnets, sans alexandrins au programme
Juste  une description en simples syllabes balbutiées, romantisme et contemplation en amalgame
Près du cœur avec le manque qu’on supporte tant bien que mal, sans drame
Patience, tout malheur a une  fin, Sannine, on efface  les larmes
 
Tu l’as,  Sannine,  chanson d’un passager qui dans sa victoire me désarme
Sur une route sablonneuse, sous tes pieds le sable se transforme en lettres renversées, une anagramme
Les mots perdent la tête, les pages s’envolent pour qu’à ta sagesse le monde se condamne
Adorable création par le ciel envoyée, tu désaltères le cœur affamé, meilleurs souhaits à la belle dame.

la vie après la vie

Il est parti, c’était son dernier souffle de vie Un départ vers une nouvelle terre loin de l’anarchie Une porte qui claque, une autre qui s...

indissociables

Dans tout corps adulte vit un enfant, un petit matelot Qui vogue en lui  comme un voilier sur l’eau L’enfant rêveur vit en captivité, priso...

besoin d’ y croire

Besoin d’entendre des chansons tendres qu’on fredonne Chansons comme des romans de trois fois rien qui font du bien qui assaisonnent De perles...

sur du papier

Sur du papier, ma main s’échoue pour verser une multitude De lettres tracées au bleu d’un crayon qui exsude Des mots dansants sur un fond bl...

sannine …… evasion

Des traces de pas dans la boue, des empreintes Dans un paysage rural qui rit aux traits du jour qui pointe J’avance dans les près en se frayant...

sannine …. la visite

La montagne  vient frapper à ma porte Bien décidée, mon ombre reçoit celle qui heurte  d’une main forte Elle rentre, s’installe avec tou...

transparence

L’Humanité se croit une espèce supérieure, un genre puissant L’Homme est libre penseur, est-il le seul pensant Sous l’écorce des pierres...

l’ enfant du ciel

Tu n’es plus l’habitant de la terre, non, désolée Tu fais partie désormais de l’horizon empourpré De cette grande famille siégeant les ...