sannine …. aquarelle

Un Van Gogh au bord du chemin
Le  grand peintre a légué la main
A la Majestueuse accrochant à son chevalet dans un coin
Une toile naturelle,  polyvalent langage de beauté n’ayant pas besoin
D’être traduit à l’école des Arts, Sannine est un bon tremplin
 
Sur un fond de papier vierge humecté à l’eau, une toile en lin
Un dégradé de couleurs, léger, lumineux …. très fin
Immersion d’une surface pigmentée sans aspérités, lisse surface en beguin
Où Sannine barbouille son pinceau à une palette et prend soin
De niveler avec harmonie le bleu indigo d’un ciel serein
A l’émeraude verdâtre ….. Jaunâtre jonquille sévissant dans le lointain
 
Inversion des sens, la belle perçoit avec les doigts, palpe avec des yeux hyalins
Arc en ciel de couleurs mêlées avec dextérité d’un peintre divin
Liée à la sensibilité de l’observateur qui ne retient
Que ce motif de beauté que la majestueuse peint.

justice sur terre .

Il fait nuit ….  le rideau noir est tombé sur terre Le rouge orangé du soleil fait encore couler les lambeaux de misère Les âmes impures, o...