demain

Le temps s’écoule silencieusement, le jour s’évapore, la nature se décompose dans le froid du matin

L’automne se consume, l’hiver s’approche, la brume s’enroule autour des arbres dénudés pour les prendre par la main

Un au revoir pour les briques et les tuiles, un au revoir pour le paysage celestin

Je retourne à l’autre rive où la victoire étend ses deux ailes de fer avec cette chaîne en vague qui s’enchaîne tout le long du rivage humain

L’ombre se dissout, le soleil se lève et s’étire dans le ciel, la vie renaît pour aimer ce que la vie fait et ce que la nuit ne défait, pour ainsi courir éperdument vers le soleil lointain

A la force des vents se relever des tourments, se battre pour que se trace dans la vie ce qui trépasse demain

Dans le tourbillon , un instant s’arrête, je prends le temps de respirer, je la regarde, elle est là, elle s’agite, il est temps, il faut sortir pour que cette journée débute par un gain

Write a Comment