elle

Lorsque ses pas frôlent la courbe tendre du chemin
Le chemin en asphalte devient son domaine, son terrain
Où elle court à perdre haleine avec bel entrain
Profitant de cette prompte liberté pour se dépenser comme un bambin
Elle goûte à la fraicheur de la rosée du matin
La petite est aux anges, quand elle sillonne l’espace pour finir sa tournée dans le creux de mes mains
 
Comme un rayon de soleil, je vois son âme  s’exalter dans la douceur de ses yeux à éclats cristallins
Ni dominante, ni dominée, paisible dans son existence, elle est un gain
Tout le secret de sa fidélité réside dans son regard qui se teinte de chagrin
A chaque fois qu’elle me sent partir au loin
Elle m’apprend à aimer et à être aimée, elle est un grand cœur qui bat dans un petit corps canin.

Write a Comment