mon refuge

La vie est un vaste monde qui s’accommode à ces douces soirées
Où l’on revient après une longue semaine de travaux acharnés
Retrouver son refuge, son coin préféré
Pour mettre une parenthèse, une pause, une trêve méritée
Une invitation du regard et du geste à disposer de la plume et  de son encrier
Comme une proposition où les pensées réclament aux mots d’aller tanger sur du papier
 
Et les mots se demandent avec au cœur un soupçon de timidité
Comment vont-ils faire pour prendre place, pour s’aligner
Pour trouver le chemin vers celui auquel ils sont destinés
L’auteur tenant bien à les raviver pour conserver leur authenticité
Leur donner la grâce et le sourire pour embellir cette journée de pluie décorée
Il pleut des bouquets de mots composés par des pétales de roses de tendresse irisés
Les mots guérissent les maux lorsque de confiance et d’espoir ils sont, à bon port, guidés.

Write a Comment