deuil de la maternité

Le sentiment de maternité est diversement assumé par le cercle de féminité
Lorsque la question se pose, il faut y répondre par instinct, sans ambiguïté
C’est une façon de se confronter, de faire face au choix d’être sans enfant, sans culpabiliser
Sans se trainer avec sur le front le label de déchéance, de médiocrité
Si la vie n’offre pas, pour maintes raisons , à nos bras un petit protégé
On est conseillé d’assumer la réalité sans dramatiser, ni  se victimiser
La féminité ne rime pas uniquement avec maternité
 
L’enfant est un tout, une part entière, un but suprême, une perpétuité
Un besoin qui pourrait être substitué
Par des trésors à chérir, des enfants à aimer
Les neveux sont le symbole de gratuité
Qu’un frère ou une sœur peut partager avec nous, seconds parents considérés
Cette ribambelle de petits gosses cherchent en nous la confidence et l’affectivité
Nous participons à la construction du noyau familial en créant l’équilibre émotionnel que l’enfant requiert
Un supplément de sensibilité, un apprentissage mutuel pour nous et ces petites âmes adorées.

Comments

  1. Après chaque poème un souffle de vie renait. Les paroles sortent et prennent petit à petit le chemin de l oubli pour qu’ une bonne route se trace et prend vie.

    • c’ est tres vrai Noudy . le deuil est une partie de la vie c’ est une renaissance . Merci ma chere .

Write a Comment