la puissance de l’ intension

Le ciel s’éteint aux derniers rayons de soleil, les ombres se réveillent timidement
Sous le léger voile des ténèbres tissées de sérénité en épanchement
Les esprits quittent le manteau de misère, les âmes méditent pensivement
Etre maître de sa vie est une puissance de l’esprit impunément
Un conditionnement possible, réflexe acquis par apprentissage, par tâtonnement
Une prouesse point innée, une manœuvre qui se travaille, forcement
 
Pour oser aller au bord de l’invisible sans accablement
Il faut tenter de se découvrir, découverte amère, un effrontement
Affronter toutes les excuses qu’on se donne, on se ment carrément
Se cachant derrière la victimisation, on fait le choix du chemin le plus court malheureusement
L’impuissance qu’on appréhende fait chavirer le navire, on se noie dans la culpabilité de nos ressentiments
Eventualité fâcheuse, incommode, pourtant humaine, se l’avouer est un délivrement
 
La majorité du temps, notre mode de pensées est vecteur directeur de nos échecs, nos réussites catégoriquement
Nous tenons à la main les clefs de notre propre prison, de notre personnel dépérissement
A nous de les regarder rouiller avec lamentement
Ou à les faire luire en étant bien intentionné de libérer le chaos de nos sentiments
La décision reste la nôtre certainement .

Write a Comment