sannine … balade hebdomadaire

Par une journée ordinaire
La petite, à queue en mouvement révolutionnaire
Trimbalait ses pattes sur la pelouse nacrée de la montagne en visite hebdomadaire
Là- haut, l’automne est arboré de chimie pigmentaire
Pigments dorés scintillent aux rayons d’un après-midi spectaculaire
Terre d’antan, d’aujourd’hui, de demain, nous effleurons ton sol calcaire
 
Le soleil, ce jour- là avait raccourci sa course en voyageur solitaire
Le dernier vol d’hirondelles avait senti le froid polaire
La montagne était enveloppée d’une cape de brume tributaire
Brume attribuée à un automne qui s’engage dans une humidité préliminaire
Préparant la saison des pluies précaires
 
En balade, la petite et moi cherchions à se ressourcer aux fontaines légendaires
D’une montagne détenant un savoir couplé à une prouesse exemplaire
Celle de pouvoir cultiver en moi le courage de relever le défi littéraire
Qui, par moments se voit traverser des périodes de sécheresse passagère, pour aucune raison particulière, juste  temporaire
 
La petite se tourne vers moi, elle  me regarde noircir une page supplémentaire
Elle s’approche avec son innocence infantile et me lèche la main en signe d’encouragement excédentaire
le flux des idées me revient , delivrée enfin , me voilà de nouveau inspirée par mes bien aimées , en paire .

 

Write a Comment