mes idées , mes pensées

Comme les grains d’un chapelet égrenés
Les jours roulent en course effrénée
Le temps emporte avec lui les secondes envolées, je reviens déguster loin de la cité
Le thé léger aux feuilles de menthe aromatisé
Je reviens m’enivrer par gorgée à ce silence nulle part retrouvé
Capitale de sérénité, je reviens chez moi, vers l’intimité de mes pensées
 
Digne de s’assoupir dans des bras adorés, je me laisse entrainer avec volupté
Vers le  « moi » qui m’offre l’opportunité de m’engouffrer
Encore plus dans le centre de cette terre, terre fertile où mes idées
En messages nerveux sont codées, sous forme de signaux électriques cheminés
Entre deux hémisphères enchaînés, endiablés
 
Je vis dans ce système d’interdépendance balancée
Entre le gauche et le droit, je vibre suivant les données intégrées
Entre le gauche cartésien, séquentiel, réfléchi, organisé
Et le droit qui développe en moi l’intuition, l’imagination, ma sensibilité
Explorant plusieurs pistes, plusieurs solutions, une abondante créativité
 
Mes pensées entre ces deux géants se voient développées
Pensées réfléchies, indépendantes, un peu vers le droit virées
C’est moi, je m’adonne entière à  la simplicité de l’un  et la complexité de l’autre, j’accepte leurs complicités
Je reste fidèle à mes croyances que j’applique en toute liberté
 Coup de main apprécié, à remercier,  flattée par cette  générosité.

 

 

 

 

 

 

Write a Comment