sannine … il y a des jours …

Il y a des jours où la brise se repose abruptement
Où la rose se voit épanouie partiellement
Où le soleil se voile par les nuages, sa lueur s’atténue fortement
Il y a des jours où le laboureur pensif, du champ se retire par éloignement
Le sillon creusé hier , aujourd’ hui lui porte jugement
 
Il arrive par certains temps, je l’ avoue humblement
Que mon encrier devient stérile, que l’inspiration entortille mes sentiments
Elle les embobine à son gré, ne sachant sur quel pied danser malheureusement
 
Mais une étincelle a besoin d’obscurité pour briller intensément
La créativité est une affaire de sensibilité qui peut être piégée intérieurement
J’admire la montagne dans sa lucidité, soudain rajeunie par son encouragement
La muse vient chatouiller mes doigts et l’encrier se gorge d’euphorisme et de contentement
La Belle perce le banal de mes pensées pour en faire ressortir le meilleur irrévocablement
Elle me rassure par sa présence, ma main sur le clavier obéit sans raisonner, intuitivement.

Write a Comment