sannine….pays des rêves

Midi sonne à la vieille horloge du village
Des flocons placides s’échappent des nuages
Se déposent sur l’eau du marais …marécage
Un blanc manteau s’étire en surface ….un givrage
 
Il gèle, la mare porte son blanc pelage
Rien ne bouge …rien sauf des images
En rêve étrange me venant sans sommeil, une chorégraphie en tournage
Sur un plateau glacé ….silence …on tourne, c’est le filmage
D’un charmant esprit …le plus enfantin …un mirage
Ambassadeur du ciel venu faire  un atterrissage
Avant de rejoindre le paradis blanc …une visite sur le passage
 
Chaque fois que la neige tombe, il s’en dégage
Des visions fantastiques qui font illusions à une nymphe à plumes serrées en cimentage
Délicate créature sortant d’une allégorie …sans aucun doute ……d’une beauté sauvage
La nymphe, fée d’hiver, flambeau à la main,  éclairant avec estompage
La douceur d’un sombre hiver……sorte de dépannage
Elle vient effacer, l’amertume réalité, voilée d’un  goût acidulé ….un cépage
La permutant contre un rêve, saupoudrant la plaie par un baume sucré …..un glaçage
 
C’est ce que le bon vieux Mirbeau disait dans un proverbe ….à qui on rend hommage
« Le rêve est l’espérance de ce que la raison n’ose espérer »…..
Proverbe datant du dernier siècle …. n’a pas pris de l’âge.

Write a Comment