au ras des bois

Armée de ma caméra
Mon assistante sur le siège arrière ….me confirma
En remuant la queue, toute excitée, que cet après midi sera
Consacré à une procédure investigatrice….elle précisa

La petite a le flair…. et  voilà qu’on se transfigurera
En détectives …et notre enquête ciblera
La quête d’un suspect … suspecté d’un crime  … et l’on veillera
A piéger  la culpabilité que la beauté naturelle nous offrira

Sur le chemin que nous suivions ….guidées par les empreintes  …par- ci , par- là
Nous scrutâmes attentives l’indice qui marquera
La scène de crime …l’œuvre d’art…. qu’on piégera

Soudain , l’ assistante se cambra
Ayant pressenti la présence d’un signe qui l’attraya
Une étendue, à pleine vue, de fleurs sauvages, des lilas
Lilas sauvages ….au ras des bois, d’une couleur mauve sulfurant,  la captiva

Un fourré de lilas, à la verdure des graminées, se mêla
Recouvert d’un drap bleuté du ciel qui  s’étala
Par-dessus ….les fleurs odorantes….les enveloppa.
La petite en extase se rua
Vers le coin violacé …et se prélassa
Pour prendre une petite sieste ….elle s’ assoupit ..elle s’ abandonna

La nature est d’une criminalité bienfaisante …elle murmura
Juste avant de sombrer dans un profond sommeil qui l’emporta.

Write a Comment